Une plante d’intérieur qui mange des insectes !

14
Fév

La célèbre plante carnivore dionée

La célèbre plante carnivore dionée

Dans le monde, on dénombre au minimum 400000 espèces de végétaux. Parmi elles, environ 900 sont des plantes carnivores, soit guère plus de 1/500…

Mais de quelle façon une plante d’intérieur peut-elle être qualifiée de « insectivore » ?

Il y a trois conditions essentielles pour cela.

  • Le végétal doit pouvoir attirer de petits animaux, la plupart du temps des insectes, en asticotant leurs sens.
  • La plante doit pouvoir de capturer les petits animaux qui atterrissent sur elle.
  • Et puis, elle doit développer un mécanisme pour digérer ce qu’elle a piégé, et synthétiser les sels minéraux induits par la digestion.

Alors, par quel miracle les plantes carnivores attrapent-elles leurs insectes ?

On recense plusieurs catégories de pièges.

  • Le piège similaire à un « piège à souris », qui se referme très vite une fois qu’il distingue que quelque chose court dedans, grâce à des poils sensibles. La seule plante à l’employer est la dionée (Dionaea muscipula), le plus souvent appelée attrape-mouche car elle enferme aisément les mouches (qui font malgré tout partie des insectes les plus incisifs !)
  • Le piège à urnes glissantes, dont le fonctionnement est efficace : des feuilles verticales vides, à l’aspect magnifiquement dessiné (pour rappeler une fleur), distillent un nectar sucré à leur sommet. Les insectes (mouches, guêpes…) viennent s’en nourrir, et finissent par glisser au fond de l’urne formée par la feuille. La paroi étant excessivement glissante, il est extrêmement difficile de revenir en haut !
  • Les plantes trompettes Sarracenia ainsi que les plantes tropicales Nepenthes se servent de cette façon de faire.
  • Le piège à colle, duquel le papier tue-mouches est tiré. C’est le pire ennemi des petits insectes volants. Ce sont entre autres les Drosera qui font usage des feuilles couvertes de cils collants.
  • Le piège à succion, que l’on voit assez rarement, se rencontre chez les genres aquatiques et ceux qui développent des trappes souterraines à la manière des utriculaires et leur fleur sublime. Un poil détecte le gigotement d’un petit organisme, ce qui produit une succion rapide comme l’éclair. L’utriculaire est ainsi considérée comme la plante carnivore la plus rapide de la Terre !

Et dans quel but les plantes carnivores se nourrissent-elles d’insectes ?

C’est tout simplement pour amortir les manques engendrés par la pauvreté des milieux dans lesquels elles poussent à l’état naturel. Comme vous le voyez, les plantes carnivores sont un modèle d’ingéniosité ! En outre, la culture des plantes carnivores n’est pas difficile ; pour commencer, une dionée sera très bien : à la fois impressionnante et facile.

eget lectus efficitur. mattis elit. porta. id ut nunc