Référencement naturel : SEO ou SMO ?

16
Fév

L’ère de la recherche sur Internet, qui a vu Google devenir une superpuissance sur le Web, a également contribué à une ruée sur le référencement et baptisé SEO(Search Engine Optimization ou en français optimisation pour les moteurs de recherche). Cette lutte acharnée à la conquête d’une place sur la première page de Google est devenu le nerfs de la guerre pour la plupart des entreprises présente sur le net, particulièrement dans le secteur de l’e-commerce.

Le référencement naturel dans Google est devenu un outil essentiel pour le marketing en ligne. Aujourd’hui,une bonne agence de création de site Internet se doit de proposer à ses client un service d’optimisation de ses sites dans les moteurs de recherche.

En 2012, SEO rime avec SMO (Social media optimization). La capacité qu’ont les réseaux sociaux à générer des informations représentent une moyen de plus pour créer du trafic sur un site web. Désormais, le référencement d’un contenu sur la toile dépendra également de son appréciation et de sa cote de popularité sur les sites tels que Facebook ou Twitter. Plus un lien sera partager, plus il aura du poids. À ce stade de son évolution, le SMO peut être définit comme le développement social d’une entreprise qui mise sur une interaction avec son public, son audience dans le but de stimuler les ventes et de travailler son image.

Le poids du partage et des « Like »

Il existe actuellement deux façons d’améliorer son SMO. La première consiste à ajouter des outils de médias sociaux et des dispositifs pour le contenu lui-même. Des boutons type Facebook « J’aime » ou  Google + « +1 » qui permettront aux lecteurs de promouvoir le contenu auprès de leurs amis et de leurs contacts.

La deuxième méthode consiste à promouvoir un contenu à travers un effort concerté et coordonné qui comprend les blogs, les commentaires sur les blogs et les forum. SEO et SMO sont donc aujourd’hui indissociable. Avoir des liens, c’est bien mais avoir des contenus appréciés et partager c’est mieux.

nec Nullam eleifend velit, id, mattis ut ante. dapibus