Quelle eau utiliser en laboratoire ?

29
Fév

L’eau potable n’est pas adaptée pour alimenter un laboratoire de biologie moléculaire, car elle contient trop d’ions (sodium, etc). Cela pourrait en effet perturber la fiabilité des résultats d’une application. Il est donc indispensable d’éradiquer les différentes bactéries présentes dans l’eau. L’anéantissement des polluants se fait en traitant l’eau. Et c’est à ce moment qu’il faut faire preuve d’attention ! Il est impératif de déterminer le type d’eau qui convient à son usage en laboratoire.

Plusieurs types d’eau de laboratoire

Vous pratiquez l’analyse d’ultra-traces ou la chromatographie ionique ? Prenez de l’eau de type I. L’analyse microbiologique ou le dosage radioimmunologique est votre secteur de recherche ? Utilisez de l’eau de qualité purifiée. Avec des expériences de laboratoire moins critiques, tels que les enceintes climatiques, l’eau de type III (voir sur le site de Veolia Water STI) suffit largement.

Le type d’eau voulu est fonction de la méthode de purification de l’eau. Elles ont chacune leurs bénéfices et leurs aspects négatifs. Ainsi, les résines échangeuses d’ions (supprimant les ions inorganiques) ont un prix attractif mais la régénération peut produire des composés organiques. On assemble généralement diverses technologies pour construire un équipement pour traiter l’eau : les rayons ultraviolets sont performants pour l’oxydation des composés organiques, etc.

Une priorité : éliminer la moindre bactérie présente dans l’eau

Lutter contre la prolifération des contaminants est ainsi l’essentiel en laboratoire. L’eau d’alimentation fait figure de porte d’entrée privilégié de ces contaminants. Après, ils se multiplient sous la forme de structures multicellulaires, ce qui explique l’obligation d’empêcher leur multiplication par des traitements adéquats. Pour en savoir plus : http://www.veoliawatersti.fr/marches/Laboratoires/

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.