Produisez du biogaz avec la méthanisation

Procédé de fermentation de produits de source animale, la digestion anaérobie se produit sans O2, au sein d’un biométhaniseur fermé, par l’effet de micro-organismes. Elle génère un digestat utilisable comme engrais, et est notamment employée afin de traiter les effluents industriels. La digestion anaérobie est particulièrement développée dans un pays tel que L’Allemagne. La toute première installation de digestion anaérobie fut construite au début des années 1980, dans le cadre d’un développement de formes non polluantes d’énergie.

Les atouts de la biométhanisation

La biométhanisation a pour objectif la réutilisation les déchets, et compte plusieurs opérations allant de la réception des matières à la valorisation du méthane. Au rang de ses nombreux atouts, elle permet d’abaisser la consommation énergétique, d’éliminer les odeurs, de diminuer les pathogènes, de réduire le niveau en éléments organiques, etc. Par ailleurs, au niveau économique, la méthanisation permet de diminuer la consommation d’engrais. Néanmoins, le choix de la biométhanisation se traduit par une productivité peu élevée, d’où la construction de bioréacteurs volumineux et la production d’effluents non traités entièrement.

La production de biogaz valorisable

Le principal bénéfice de la méthanisation est donc dans la production de biogaz ensuite valorisable de plusieurs façons, notamment grâce à la co-génération (combinaison électricité et chaleur) ou en générant du gaz naturel : ce biogaz peut alimenter les moteurs à combustion interne pour produire de l’énergie. A côté de la digestion anaérobie, qui concerne surtout les effluents fortement chargés en eau (déchets industriels), on compte divers techniques pour recycler les effluents, comme le réacteur biologique séquentiel pour l’élimination de l’azote.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *