L’assurance-vie, toujours pertinente grâce à sa fiscalité

17
Fév

En gestion de patrimoine, l’assurance vie a toujours été le placement le plus incontournable pour épargner. Mais l’utilité de l’assurance-vie a été remise en question en matière d’épargne depuis que le rendement assurance vie des fonds euros a fortement baissé en raison de la crise financière et des dettes souveraines européennes que composent en grande partie les fonds euros des contrats d’assurance-vie. Les livrets bancaires sont souvent alors mis en concurrence avec l’assurance-vie pour le court terme, les épargnants matraqués par les offres marketing se tournant alors vers ces produits bancaires au détriment de l’assurance-vie.

Mais le placement préféré des Français a une fiscalité assurance vie indétrônable dans l’imposition des placements financiers, en effet après 8 ans de détention, la prélèvement forfaitaire libératoire sur les rachats et sur les intérêts n’est plus que de 7,5% après abattement de 4600€ sur personne seule et 9200 sur couple marié ou pacsé. Ce qui n’est surement pas le cas du compte-titres, livret bancaire ou compte à terme (avec un PFL de 24%). L’assurance-vie permet donc de se créer des compléments de revenus défiscalisés, entre autres, comme ses avantages en matière de succession.

L’assurance-vie, grâce à sa fiscalité, a donc encore de beaux jours devant elle.

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.