La rédaction web dynamique à l’honneur dans le quotidien Sud-Ouest

26
Avr

Faire parler de soi, un geste capital dans la survie d’une TPE…

 

Drôle de Plume l’a compris et fait au mieux pour que l’on évoque son existence  d’elle dans les media print et web.

 

Drôle de Plume, qu’est-ce ?

 

C’est une TPE de rédaction web. Mais version accrocheuse et dynamique. Il n’est pas question d’écrire du contenu rasoir qui ferait fuir l’internaute.

 

La politique de rédaction de Drôle de Plume est double : optimiser le contenu de vos articles et dynamiser ce même contenu pour le rendre attrayant.

 

Au final, tout le monde y trouve son compte : l’internaute, parce qu’il préfère en général des textes vivants à une version zombie, et les clients de Drôle de Plume, ravis de voir se mettre en place une stratégie de référencement naturel.

 

Ce duo gagnant a déjà séduit de nombreuses TPE, qui ont compris l’intérêt de ce genre de pratique.

 

A qui s’adresse Drôle de Plume ?

 

Aux professionnels du web toutes catégories confondues. Il est vrai que certains secteurs sont plus adaptés à une touche de fantaisie que d’autres, mais que les gérants de sociétés de finances, immobilier ou banque se rassurent : Drôle de Plume, c’est aussi de la rédaction web  et print classique.

 

Quelles sont les prestations proposées par Drôle de Plume ?

 

Elles sont multiples et touchent à tous les domaines de l’écriture et du community management.

 

Rédaction de communiqués de presse accrocheurs en mode print ou web, animation de pages fan, écriture de votre contenu de site web, de textes d’accroche pour vos documents publicitaires…Drôle de Plume donne du pep’s à votre communication, pour que non seulement vous soyez visible sur Internet mais aussi pour que vous dégagiez un parfum original, teinté de fantaisie, tout en restant crédible.

 

Drôle de Plume, c’est un an d’expérience dans ce domaine, et une récompense au Concours  Jeunes Entrepreneurs organisé par Talence Innovation Sud Développement. La société a en effet remporté le prix du Public à cette occasion.

 

Le journal Sud-Ouest  évoque ce jour ce sujet, et Drôle de Plume alias Alexandra Le Dauphin, souhaite vous en faire part.

Parce que pour qu’une TPE survive, elle doit d’abord vivre. Et qui mieux que la presse pour faire éclater au grand jour les initiatives ?

nec diam commodo odio mattis sed ultricies ante. felis sem,