Comment concevoir un site de crowdfunding ?

Comment concevoir un site de crowdfunding ?
27
Mar

Le crowdfunding ou financement participatif est une pratique qui se fait principalement par le biais d’internet. A la base, il s’appuie sur les dons. Désormais, il existe plusieurs formes de financement participatif comme le financement par prêt ou crowdlending etc. Ce concept a surtout connu un essor considérable grâce aux réseaux sociaux. Il est même devenu un mode de financement incontournable pour réaliser certains projets. Et pour profiter pleinement de ce concept, il vaut mieux avoir un site internet. Ainsi, on peut travailler sur chacune des idées dont on dispose et les exposer aux yeux des sponsors potentiels et des internautes. Voici alors 3 solutions pour concevoir une plateforme de crowdfunding.

Développer « from scratch »

Si l’on maitrise bien l’univers du développement, on peut concevoir soi-même sa propre plateforme. Pour ce faire, on a le choix entre engager une équipe de développement ou bien en se confiant à une société ou une agence de développement web professionnelle dans l’offshoring. Cette alternative permet d’avoir un site conçu en sur-mesure selon les envies et qu’on peut faire évoluer en ajoutant ultérieurement de nouvelles fonctionnalités. Il faut noter cependant que cette solution prend du temps. Elle est aussi plutôt onéreuse. En effet, le coût de développement est estimé entre 10 000 et 20 000 euros si l’on confie le projet à une agence. En ce qui concerne les outils à utiliser, on peut se servir de CMS WordPress et ensuite d’ajouter des plugins particuliers ou bien des modules dans le crowdfunding tels que Ignitiondeck etc.

Lancer une plateforme en marque blanche

Il est possible de rencontrer des acteurs qui se sont spécialisées dans le développement de plateformes de financement participatif. La plupart du temps, ils mettent à la disposition des autres des offres à abonnement mensuel après avoir développé leur propre solution. C’est ce qui communément nommé une « marque blanche » car leur nom n’apparait pas sur la plateforme des usagers. Comme exemple, on a Mipise, Easycrowd, Capsens ou encore Particeep. Il faut noter cependant qu’une création de site en marque blanche ne permet pas de faire des gros investissements puisqu’au début, le coût est mensuel. Néanmoins, comme on a juste qu’à paramétrer le site, on ne perd donc pas de temps à la conception.

Enfin, ces solutions permettent de gagner du temps de développement car elles nécessitent uniquement du paramétrage. Néanmoins, on doit donc se préparer sur la dépendance vis à vis des sociétés qui développent les plateformes. En ce qui concerne le cout de la marque blanche, les offres démarrent généralement aux environs des 100 euros HT par mois. Ce tarif peut grimper jusqu’à 1 300 euros HT le mois.

Lancer une plateforme en marque grise

On parle de marque grise quand on choisit de lancer sa plateforme en co-branding. Cette solution consiste à apposer les deux marques côte à côte sur le site. Elle a l’avantage de réunir en un seul projet des compétences différentes. Elle permet également de bénéficier d’une communauté existante de la plateforme de crowdfunding. Toutefois, cette option a ses risques. Les deux partenaires pourraient avoir des éventuelles mésententes. Alors pour éviter les ruptures conflictuelles, les deux parties doivent rédiger un contrat au préalable. Ce document régira l’intégralité des obligations et des droits de chacun.

eget in ut porta. lectus Nullam ut luctus quis, ut