Comprendre les fonctions d’un capteur d’humidité

30
Mar

La présence d’eau peut être recommandée chez certains mélanges avec une dose prescrite au préalable mais elle peut également faire l’objet d’une prohibition dans d’autres préparations. A cet effet, le capteur d’humidité tient là sa fonction principale outre ses capacités à vérifier l’humidité de l’air ambiant. Face aux enjeux des mesures demandées à être effectuées au moyen d’un capteur d’humidité, les utilisateurs doivent faire le bon choix auprès des vendeurs spécialisés d’appareils de mesure.

Les systèmes de mesures empruntés par les capteurs d’humidité

En principe, les capteurs d’humidité se présentent sous différents modèles sur le marché en fonction des technologies utilisées pour les fabriquer. Le choix des utilisateurs doit se porter sur l’outil de mesure adapté à leurs besoins et aux revendications de leurs activités. A ce jour, il existe deux technologies assez répandues à cause de leurs performances pour tester l’humidité, à savoir la technologie par émission de micro-ondes et la technologie neutronique. Selon les chercheurs, ces deux écoles ont le mérite d’offrir des résultats extrêmement précis. Grâce à une sonde conçue pour détecter les molécules d’eau se trouvant dans les produits finis et les diverses préparations, l’appareil reposant sur la technologie neutronique peut faire une mesure permanente de la concentration en eau. Elle est surtout recommandée pour les substances sèches telles que les granulats, les produits ayant une consistance pâteuse et les poudres. L’avantage de l’utilisation de cette sonde réside dans le fait où les autres composants, la pression ou encore la température ambiante n’influent pas les résultats. Pour le système de mesure par µ-ondes, les utilisateurs peuvent l’utiliser pour contrôler la teneur en eau, la matière sèche et la concentration durant les diverses étapes du circuit de fabrication.

Un capteur d’humidité peut intégrer la technologie infrarouge

Les industriels évoluent sans cesse et exigent l’utilisation d’un capteur d’humidité polyvalent pour mesurer d’autres éléments tels que l’alcool, les huiles, les protéines, les colles et les graisses. Dans la filière agroalimentaire, le capteur d’humidité à infrarouge sert à connaître la teneur en protéine, en eau et en matière grasse de certains produits. Les usines de fabrications de panneaux dérivés du bois s’offrent aussi les fonctions de cet instrument pour évaluer la teneur en colle et l’humidité de leurs produits.

Lorem mi, tempus luctus non consequat. tristique Aliquam ipsum libero commodo